Fermeture de Trad'ren : Pour plus d'information !!!!

Partagez | .

Noah Vagner

avatar
Femmes de Trad'ren
Marchand/Prostitué/Assassin
❖ Messages : 14
❖ Date d'inscription : 15/02/2013
MessageSujet: Noah Vagner Sam 19 Sep - 15:44

Noah Vagner
Feat:Nom/Auteur

Identification


Vagner
Noah
Écrire ici
19 ans
Caucasien
Russe et Espagnol
Shras'lar
Marchand/Prostitué/Assassin pour le chef du clan
Femme
1m78
70 Kilos
noir
Marrons
Pollen


Description Physique

Noah est plutôt beau garçon et très séduisant. Il a les cheveux couleur noir corbeau avec une chevelure un peu étrange. Il a rasé un côté de son crâne et laissait un peu plus long de l'autre côté. Les cheveux venant pendre du côté gauche de son visage. Il a de beaux yeux en amande, de couleur marron. Son visage est un peu androgyne, mais pas trop, il faut bien plaire aux hommes comme aux femmes. Il a de fines lèvres qui font qu'on embrasse avec délicatesse et sensualité. Son teint est assez pâle, ne sortant presque jamais. Des piercings viennent compléter son aspect physique. Il a trois piques au lobe droit de l'oreille avec une croix, un autre à l'arcade droit et en haut de l'arrêté du nez, mais également un à la lèvre inférieure, juste au milieu. Il a une fine corpulence, un peu d'abdos à son torse, mais rien d'extraordinaire. Ses bras et jambes sont assez fins, supportant à peine son poids. Il a des cicatrices dans le dos à cause des coups qu'il avait subis dans le passé. Il s'habille principalement en cuir, c'est séduisant et ça plaît.

Il fait partie des femmes, arrivée dans cet endroit, il fut marqué d'un "F" à l'épaule droite.

Description Psychologique

Le caractère de Noah est un peu. Spécial? Il est un petit rebelle de la société qui a un sale caractère et des mots très grossiers. Comme il a beaucoup souffert dans le passé, il a toujours vécu la pauvreté, qu'on profitait de sa faiblesse, parce qu'il était un enfant, il décide enfin de ne pas se laisser faire. De toute manière, il est condamné à vie, alors son caractère il s'en fout un peu. Il ne sait pas encore, mais pour lui, cette planète est une délivrance, en gros, une vie qu'il a toujours voulu connaître. La survie, voilà ce qu'il aime, devoir tuer pour se nourrir, utiliser des peaux d'animaux pour avoir chaud, créer le feu, pêcher, la vie à la dure. De toute façon, il a toujours dû se débrouiller seul. Il est silencieux, restant calme, il sait pas trop se battre, mais n'hésiterait pas à se défendre. Il n'a pas d'ami, n'en ayant jamais eu. Il a du mal à s'attacher à quelqu'un, pour que ce soit le cas, il faudrait qu'ils aient beaucoup de points en commun. Pour un vrai petit ami, il lui faut un sado, quelqu'un qui le dominera. Il se montrera toujours rebelle, mais au bout d'un certain temps il comprendra qu'il doit le respect à cette personne et du coup, il fera tout ce qui lui plaît. Ce n'est pas quelqu'un de jaloux, ou alors il ne le montre pas. Même sa tristesse il n'en parlera pas. Il reste discret, parlant peu, par moment il peut paraître ennuyant, dans ce cas, faites des gestes vers lui, comme des caresses à la joue, il n'hésitera pas à venir faire des câlins, il ne l'avoue pas, mais il adore ça. Il a peur des ceintures, fouets, chaînes et des bâtons, tout simplement parce qu'il a été battu avec ces objets là. Ça lui rappelle trop son adolescence où il recevait des coups pour apprendre à obéir.
Noah a d'autres passions, il aime beaucoup lire, pouvoir imaginer et rêver grâce a des histoires dont il aurait aimé connaître en réalité. Parfois, des histoires ont l'eau de rose, ou encore de la science-fiction.

Il aime également la musique et n'hésiterait pas à chanter de temps en temps pour briser le silence.

Autres informations

 
Il est maso.
Il a plein de cicatrices dans le dos.
Il aime chanter et lire.
Il n'aime pas être sale et se lave régulièrement

Son Histoire

La vie de Noah n'a jamais été facile. Il dût apprendre à ses dépens qu'il faut se débrouiller seul pur s'en sortir dans la vie.

Un matin de 15 mars, un bébé venant de naître pleurent dans une maternité sur un satellite. Sa mère, seule, refuse de le prendre dans ses bras. Les médecins ne comprirent pas le pourquoi du comment et l'ont surveillé jusqu'à ce qu'elle se décide à le voir. Pendant trois jours, elle refusait. Le personnel soignant était prêt à téléphoner à la DASS quand enfin, la jeune mère vient le voir à la pouponnière. Sans dire un mot à son enfant, elle l'observa, lui donnant le biberon, le regard neutre. Elle rentra alors chez elle, ne parlant pas à son enfant. Elle le nourrit tout simplement, l'habit quand elle peut et le change, mais elle le lave rarement, étant elle-même une mère sale.

Noah a maintenant cinq ans. Il a grandi, mais est assez maigre. Il se réveille seul, personne n'est là. Il n'a pas de père et sa mère travail, enfin il le suppose. Il y a la voisine qui vient le chercher pour aller à l'école. C'est un enfant réservé, qui ne parle pas et ne va pas vers les autres. Il joue seul. Il voit les autres enfants rirent et s'amuser, personne ne vient vers lui. Il est sale. La maîtresse vient le voir.

_Pourquoi ne vas-tu pas jouer avec les autres enfants?

Noah haussa des épaules, l'air indifférent. Pourtant, au fond de lui, il aimerait bien se faire des amis, mais il ne sait pas comment, il préfère plus rester seul. La maîtresse n'insista pas et s'en alla. L'enfant ne sourit jamais, il est triste et renfermé. Sa mère lui adresse peu la parole, donnant plus des ordres qu'autre chose. Elle a toujours été ainsi avec lui et il ne sait pas pourquoi.

Le soir, lorsqu'elle rentra, elle ne le regarda même pas, et ne lui demanda pas comment été sa journée. Elle lui dit simplement, sur un ton d'ordre.

_Mange ce qu'il y a dans le frigo! J'ai déjà mangé!

Elle partit s'enfermer dans sa chambre. Noah voulu lui courir auprès, voulant lui poser des questions, mais rien, elle ne voulait rien savoir. Il se mit à pleurer, il aimerait avoir un peu d'affection, des câlins, de l'amour d'une mère. Pourquoi était-elle ainsi?
Au petit matin, quand elle se leva, Noah sorti de son lit alors que c'était un dimanche.

_Maman attend!

Elle s'arrêta et se retourna. Elle fronça les sourcils et le gifla. L'enfant recula en posant sa main sur sa joue qui lui faisait mal.

_Je t'ai déjà interdit de m'appeler maman!

_Pourquoi es-tu ainsi avec moi? Qu'est-ce que j'ai fait?

La mère prit son inspiration et le regarda avec dégoût. Elle s'avança vers lui, l'air hautaine et menaçante.

_Si tu veux tout savoir, tu n'es pas un enfant désiré! T'as vu la vie de merde qu'on a? C'est un taudis cet endroit! Je me tue au boulot pour rien! Tout ça à cause de toi! Tu es l'enfant d'un viol!

Elle avait haussé le ton sur la dernière phrase. Elle se retourna et s'en alla, laissant Noah seul durant la journée. Bien sûr, il ne savait pas ce qu'était un viol, mais le fait d'apprendre qu'il n'est pas un enfant désiré l'avait anéanti. Elle a l'air tellement remonté contre lui. Il vécut ainsi, silencieux jusqu'à ses dix ans. Là, pour lui, malheureusement, l'enfer commença. Ils vivaient, lui et sa mère, dans une maison délabrée, toujours sale, avec des cafards et des mouches, sa mère fumant beaucoup et buvant. Parfois, ils avaient plus d'eau potable, pour facture impayée, pareil pour l’électricité ou le gaz. Il était habitué à vivre ainsi. Pour lui, ne connaissant ni télé, ni radio, ni ami, c'était ça la vie.

Un soir, alors que sa mère rentrait du travail, elle était accompagnée de deux hommes. Elle regarda Noah et lui montra de l'index la chambre avec un regard sévère.

_Ta chambre!

Le petit garçon obéit, triste, comme toujours. Elle le suivit, accompagné des inconnus. Elle se tourna vers eux, le grand sourire aux lèvres et tendit la main. Ils sortirent une liasse de billets, la posant dans sa paume.

_Il est à vous pour deux heures! N'hésitez pas à utiliser votre ceinture s'il n'obéit pas!

Elle sortit et ferma à clé. Noah ne comprit rien. Qui étaient ces hommes? Que lui voulaient-ils? Pourquoi elle l'enfermait avec eux? Il ne se laissa pas faire, mordant, griffant, se débattant. Mais les hommes le frappèrent et prirent même leurs ceintures. Souffrant, ayant mal, étant malheureux, il dut se laisser faire. Ce soir-là, il sut ce que c'était qu'un viol. Quand ils partirent, il était couché sur son lit, le drap blanc était plein de sang. Il avait mal et sanglotait. Sa mère entra dans la chambre, restant sur le pas de la porte.

_Puisque tu ne me sers à rien, tu subiras cela tous les soirs, je gagnerai beaucoup d'argent!

Noah subissait cette horreur tous les soirs, et tous les soirs il souffrait de cela. Il espérait que ça s'arrête un jour. Mais sa mère a l'air bien décider à continuer. Elle garda évidemment l'argent pour elle. À l'école, il se renfermait encore plus, devenant même mauvais. Il n'écrivait plus les cours, ne faisait plus ses devoirs, plus rien. Sa maîtresse s'inquiétait, elle voulut lui parler, mais ses lèvres restèrent closes.

À ses treize ans, sa mère rentra le soir avec un petit sourire. Elle se changea et vient prendre par le bras le jeune adolescent.

_Va t'habiller! Fais-toi beau!

Elle ne lui dit pas pourquoi, mais croyant que sa mère l'avait enfin accepté, il alla se changer. Il revient et elle lui prit la main. Elle l'embarqua avec elle jusqu'à une ruelle sombre et étroite. Noah déglutit, prenant peur. Un homme fort, accompagné de deux hommes en retraite s'avancèrent vers eux, il recula, mais fut retenu par la main de sa mère.

_Je veux d'abord voir la marchandise!

La voix forte, grave avec un accent résonna dans un écho autour d'eux. La marchandise? Comment ça? Pourquoi? Lui? L'homme se rapprocha vers l'adolescent. Quand son visage fut assez prêt, il lui mordit le nez. L'inconnu ne hurla pas et le gifla si bien, qu'il tomba à terre. Entre temps, sa mère l'avait lâché.

_Vous avez raison, il a sérieusement besoin d'un dressage. Je vous verserai la somme tous les mois comme prévu. Il regarda Noah. Embarquez-le!

Il fut assommé et embarqué. Noah ne savait pas ce qui allait lui arriver. Il se retrouva assommé dans la voiture, les poignets attacher avec une couverture sur lui, pour cacher qu'il est attaché. S'il y avait un contrôle en passant la frontière, ils ne se feront pas prendre, ils ont même de faux papiers.

La voiture passa la frontière. Il fut attaché les bras en l'air et nus dans une pièce sombre et froide. Des ustensiles de tortures et des cages un peu partout autour de lui. Il se réveilla lentement. L'homme ricana.

_Enfin, il était temps que tu te réveilles! Dorénavant, tu es chez toi ici! Tu m’appelleras maître. Tu n'en sauras pas plus, je vais devoir te dresser, puis après cela, tu joueras la petite pute pour nous.

Noah ne comprit rien. Il savait ce qu'était une pute, après tout, il est un adolescent. Mais comment ça, se faire dresser? Et un homme faire une pute? C'est bizarre! Le ''maître'' le fouetta brusquement. Il cria de douleur. Il subit cela pendant presque toute la nuit, à la fin, sa tête pendait en avant, ses jambes avaient lâché, et il était juste soutenu par les poignets. Quand il se débattait, il était puni en étant enfermé dans une cage sans eau ni nourriture pendant trois jours.

Au bout d'un mois de combat acharné entre se débattre et recevoir des coups, il dut admettre qu'il devra obéir. Par moment, il ne comprenait pas cet homme, car il parlait en russe et puisqu'il ne comprenait pas, il n'obéissait pas et recevait donc des coups. C'est seulement deux mois après avoir été vendu qu'il rencontra une jeune fille, aussi là comme lui. Elle parlait le russe et l'Espagnole. À leurs heures libres, elle lui enseigna cette langue qu'il ne connaissait pas. Elle devint vite une amie pour lui, même s'il ne parlait pas beaucoup. Elle lui raconta son histoire. Elle vivait seule avec son père, elle se faisait battre et a été vendue comme de la marchandise. C'est ainsi qu'elle est devenue une pute pour ses hommes, elle est âgée de deux ans de plus que Noah. Elle se nomme Nina.

Un soir, il réussit à s'enfuir. Malheureusement, le lendemain il fut retrouvé alors qu'il dormait dans un carton près des poubelles. Il allait devoir subir une nouvelle torture, qui restera à vivre sur lui. Les hommes le tiennent fermement pendant qu'un tatoueur lui fait un serpent le long du bras jusque derrière l'épaule gauche. Pour une jeune adolescente, non majeure, c'était une dure souffrance pendant quelques heures. Puis il fut à nouveau puni, enfermé, sans eau ni nourriture, pendant trois jours dans le noir. L'homme revient le chercher et lui changea la coiffure, ainsi qu'il l'obligea à avoir des piercings. En faite, il lui faisait un tout autre look.

_C'est le début d'une nouvelle ère, il est donc primordial que tu saches qui est le maître, et qu'elle soit ta place. Ta vie d'avant oublie là! Rien de mieux qu'un nouveau look!

Quand Nina le revit, elle croyait que c'était quelqu'un d'autre, elle ne l'avait pas reconnu. Au fur et à mesure de leur entente, un amour grandissait petit à petit. Ils s’aimèrent, mais en cachette, ayant peur d'être séparé à cause de leur travail obligatoire.

Au fil du temps, à vivre ainsi, devoir vendre son corps pour une organisation secrète, il prit l'habitude et s'amusa même ainsi. Mais à ses dix-sept ans, il étrangla accidentellement un de ses clients. Il déglutit, surpris, mais il avait aimé le voir inanimé. Il s'habilla en vitesse, le rhabilla et fit en sorte que ses empreintes soient effacées. Il retrouva le vigile à la sortit de l'hôtel. Il continua à tuer, à chaque client, tous ces pervers doivent mourir! Pour lui, c'était une sorte de vengeance. Il avait enfin trouvé quoi faire. Malheureusement, il fut attrapé à ses dix-huit ans.

Le juge le condamna à vie à Trad'ren. Une planète dont il a entendu parler. Il croit que c'est une prison sur une planète. Des murs, des barreaux des gardiens. Il va être bien surpris à voir que la prison, n'est autre qu'une planète, pour lui, la délivrance va arriver…

Dans la vie réelle

Mitsu
26 ans
Validé par le Master of Trad'ren
5/10
Par la fondo
Écrire ici

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» rendez vous...(pv avec Noah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trad'ren :: LES DOSSIERS DE TRAD'REN :: Dossiers de Trad'ren :: Dossiers validés :: Les Shras’lar-